Ein freies Land

Peace and love! Photo rud

NIEDER-ESCHBACH - In Deutschland sind die Deutschen sehr frei. Sie dürfen alles machen!

Die Eltern sind nämlich nicht streng. Meine Brieffreundin darf alles machen. Sie darf zum Beispiel allein nach Frankfurt fahren, aber ich darf nicht nach Paris allein fahren. Unsere Austauschpartner dürfen um 22h 00 nach Hause kommen. In Frankreich sind die Leute wirklich sehr streng. Die College Diderot ist wie ein Internat, im Vergleich zu der Otto-Hahn-Schule. Die OHS ist schön, und es gibt keine Aufsichtspersonen. Die Schüler sind unabhänging. Sie haben keine Kantine, sondern eine Kafeteria. Ich möchte in Frankfurt leben. Ich möchte meiner Gastfamilie für alles danken.

can

La fête de la dernière chance

Quelques fêtards. Photo rud

DEUIL-LA BARRE - Le mercredi 20 février Ruth D a décidé d'organiser une fête en l'honneur du départ des Allemands pour qu'ils gardent de bons souvenirs de la France. 

Nous n'étions pas plus d'une trentaine, mais nous nous sommes beaucoup amusés. De nombreux regards se sont échangés entre certains Francais et certains Allemands, et à la fin de la soirée trois jolis couples étaient déjà faits. Malheureusement un de ces couples se trouvait être un Allemand et une Française qui ne participait pas à l'échange. Le lendemain, jour du retour vers Nieder-Eschbach, ils étaient très tristes de devoir se quitter... Ils gardent toujours contact grâce à Internet et à leurs portables.

ruv

Der Main-Tower, nicht nur ein Turm...

Ein Monster. Photo clap

FRANKFURT/MAIN - Am Montag, den 17. März haben wir Frankfurt besichtigt. Wir wurden erstmal im Römer eingeladen. Danach sind wir durch Frankfurt gelaufen. Es war schön. Wir sind gelaufen, gelaufen und noch gelaufen...bis zum Main-Tower!

Nicht nur ein Turm... Der Main Tower ist nicht nur ein Turm sondern ein Monster. 54 Stöcke... So groß! Als wir dadrin waren, haben wir "waw" gesagt. Dann haben wir unsere Rucksäcke aufgemacht, weil es einen Sicherheitautomaten und eine Frau gab, die unsere Rucksäcke durchsucht hat. Viele Menschen haben den Automaten mit ihren Gürteln klingen lassen.

Dann sind wir in den Monster-Aufzug gestiegen, den 18 Kilometer/Uhr geht. Audrey und ich hatten Angst. Wir saßen auf dem Boden. Und Ops! Wir waren schon im zweiundfünfzigsten Stock, und weiter noch zwei Stöcke zu Fuß.

Höhenangst, Achtung! Auf dem Dach war es sehr windig. Viele Menschen hatten Höhenangst. Zwei, drei Fotos und wir sind schnell hereingegangen. Noch 52 Stöcke mit Aufzug. Ach! Dann, als wir draußen waren, haben wir den Turm von unter gesehen...Brrr...

clap

Une visite à la ferme bio



Le Dottenfelderhof. Photo cha

BAD VILBEL - Rendez-vous est pris le mercredi 19 mars, à 9h30 au Dottenfelderhof OHG à Bad-Vibbel, pour la classe de 4ème 1 européenne allemande afin de découvrir la gestion d’une ferme écologique allemande. Accompagnée de Mme Massot, professeur de Français et de M. Favard, professeur d’Histoire Géographie, notre classe arrive en avance, à 8 h30, par beau temps. 

Nous sommes accueillis par la propriétaire autour d’une collation, puis conduits jusqu’à l’étable des moutons. Qui sera volontaire pour promener la brebis? Grégoire. «Trop marrant!» confie-t-il. Chacun veut en faire autant.

Histoire et fonctionnement

À 9h30, soit une heure de plaisir plus tard, nous retournons dans la salle à manger pour y suivre un exposé sur l’histoire et le fonctionnement de la ferme. Sa devise, traduite par Mme Massot, est la suivante: « Nous travaillons sans OGM !». La ferme date de 1000 ans, les bâtiments visibles aujourd’hui ont 300 ans. Les premiers fermiers étaient des pionniers. Notre hôtesse nous explique que la région est très fertile. Cependant, peu d’exploitations pratiquent l’élevage. Cette ferme de 150 hectares est très bien située: les champs sont tout autour des bâtiments, ce qui évite les conflits de voisinage. Pour conserver sa qualification bio, il faut éviter les retombées de produits non-biologiques des champs mitoyens. « En France, il faut trois ans pour enlever les mauvais engrais et si le champ est contaminé, l’agriculteur risque de ne pas recevoir de label », nous explique M.Favard.

Visite

Après une séance de questions, une visite de la ferme s’impose… Tout d’abord, les chevaux : « Trop mignons ! » s’écrient les filles, qui grimacent devant les cochons, ce qui étonne les garçons. Soudain, un cri de joie dans l’étable : c’est Mallaury qui vient d’y entrer. « Notre ferme possède 60 vaches », nous rappelle la propriétaire. Les filles découvrent un visiteur inattendu :UN CHAT! Bien sûr, des bras se tendent… Pour achever la visite des lieux, notre hôtesse nous conduit à la boulangerie. Elle nous explique que les apprentis boulangers y sont très bien formés.

Repas

Dernières caresses, derniers étonnements, et retour à la salle à manger, pour y déguster maintenant une délicieuse soupe à la tomate faite maison, accompagnée de petits croûtons de pain et servie dans un chaudron. Un déjeuner inoubliable… pour une classe méritante ! 

cha/gen







Sans OGM. Photo joc

Werbung

cha

Une matinée salée-sucrée

Les laborantines aux gants blancs. Photo mag


DEUIL-LA BARRE - Le mercredi 20 février, en salle de chimie, les élèves européens et leurs correspondants ont eu une matinée pleine de surprises. 

Il leur avait été demandé d’apporter un échantillon d’un aliment qu’ils avaient choisi : brioche, légumes, fruits, céréales et d’autres encore. Ils ont découvert ce qui se cachait dans ces produits: lipides, glucides, eau, sucres lents et rapides… Ils ont aussi fait un test pour déterminer les endroits où la langue les ressentait. Il y avait des goûts salés, sucrés, amers, et acides.

Mais il y avait aussi des expériences à faire avec les échantillons de nourriture. L’expérience de l’eau était simple : il suffit de mettre du sulfate de cuivre anhydre sur l’aliment choisi et si elle devient bleue, alors il contient de l’eau. Une autre pour le glucide lent où il était demandé de mettre de l'eau iodée sur son échantillon et si celui-ci devient violet, c’est qu’il contient des glucides.

Pour les lipides, on frotte l’aliment sur un mouchoir en papier et on attend l’apparition d’une tache de gras plus ou moins voyante. Puis il faut passer le sèche-cheveux, ce qui permet de ne pas se tromper avec une tache qui disparaîtrait au séchage. Pour le sucre rapide, on doit mettre le produit dans un tube à essai, y verser de la liqueur de Fehling, puis le plonger dans l’eau bouillante. Si dans le tube la solution devient rouge brique, cela signifie que l’aliment contient bien des sucres lents. Plusieurs expériences ont été faites et la matinée était bien remplie de découvertes. Les élèves et leurs correspondants ont bien fait leur travail et le projet s’est plutôt assez bien passé.

maf

Unsere deutschen „Corres“ und McDonalds

Ein Treffpunkt. Photo chab

NIEDER-ESCHBACH - MacDonalds: Lieblingsrestaurant der heutigen deutschen Jugend. Anlässlich unseres Aufenthaltes im März hat unsere Klasse in Frankfurt nicht nur das Goethe-Haus, die Paulskirche oder den Römerplatz besichtigt, sondern auch die McDonalds Restaurants. 

Wir haben sogar oft „MacDo“ gegessen. Unsere Corres sind echte McDonalds-Fans!!! Überraschend für uns Franzosen, die an gutes Essen gewöhnt sind. Ein deutsches Mädchen hat uns gesagt: „In meinem Freundeskreis gehen wir alle, wenn wir uns in Frankfurt treffen, ins McDonalds. Die Preise sind ok, die Pommes sind göttlich und es gibt eine große Auswahl!„ Jugendliche in Deutschland essen oft außer Haus und Fastfood ist billig. Ein Cheeseburger bei McDonalds kostet 1 Euro, es ist billiger als in Frankreich. McDonalds ist also ein Treffpunkt aber jeden Tag MacDo essen, das ist nicht sehr gesund und nicht abwechslungsreich!!!


chab/bal

La vache stressée

Dessin de maf

Horoskop

"Horoskop" von Rabe. Internet

Widder (21. März/20. April)
Schule: Was passiert? Sie können besser machen. Bemühungen sind notwendig.
Gesund heit: Das Frühling kommt, es geht Ihnen besser.
Freundschaft: Öffnet die Augen, es gibt nette Leute um Sie herum.

Stier (21. April/21. Mai)
Niemand in der Klasse.

Zwillinge (21. Mai/21. Juni)
Schule: Es ist mittelmässig. Sie müssen nicht aufgeben und aufmerksam sein.
Gesund heit: Sie sind gesund. Sie müssen aber Früchte und Gemüse essen, das ist gesund.
Freundschaft: Man findet Sie sehr nett. Sie haben Humor.

Krebs (22. Jubi/22. Juli)
Schule: Achtung. Sie sollen fleißig arbeiten. Lernen ist eine Priorität.
Gesund heit: Es ist Frühling, gehen Sie an die frische Luft, bleiben Sie nicht vor dem Computer.
Freundschaft: Sie müssen auf die anderen aufpassen.

Löwe (23. Juli/23. August)
Schule: Traümen ist schön, aber arbeiten ist besser. Es ist wichtig, vergessen Sie es nicht.
Gesund heit: Sie fühlen sich müde, bald werden Sie topfit sein.
Freundschaft: Bleiben Sie so, wie Sie sind. Man mag Sie so.

Jungfrau (24. August/23. September)
Niemand in der Klasse.

Waage: (24. September/24. Oktober)
Schule: Sie sollen sich ausdrücken und das Wort ergreifen.
Gesund heit: Sie sind müde, Sie sollten früher schlafen gehen.
Freundschaft: Bleiben Sie cool, es ist nicht leicht aber Geduld ist eine gute Eigenschaft.

Skorpion (24. Oktober/22. November)
Schule: Nichts Besonderes. Ihre Noten sind immer dieselben.
Gesundheit: Sie müssen ausschlafen.
Freundschaft: Sie sollen auf andere hören..

Schütze (23. November/21. Dezember)
Schule: Sie arbeiten gut. Bravo!
Gesund heit: Sie fühlen sich schwach. Trinken Sie Orangensaft zum Frühstück.
Freundschaft: Sie sind manchmal schüchtern aber man findet Sie sehr nett.

Steinbock (22. Dezember/20. Januar)
Schule: Lernen ist nicht immer sehr faszinierend, aber keine Bemühungen heißt kein Erfolg.
Gesundheit: Ziehen Sie was an! Es ist noch kalt.
Freundschaft: Sie sollen Ihnen neue Freunde machen.

Wasseman (21. Janvier/19. Februar)
Schule: Bemühen Sie sich weiter. Vergessen Sie nicht, Sie können noch Fortschritte machen. Nur Mut!
Gesund heit: Sie haben eine gute Kondition, machen Sie sport!
Freundschaft: Achtung, Sie sind manchmal impulsiv, bleiben Sie zen.

Fische (20. Februar/20. März)
Schule: Bemühungen, immer und immer.
Gesund heit: Sie sind gesund.
Freundschaft: Sie sind nett, Sie haben viele Freunde.

mab/maf

Chimistes franco-allemands en herbe

Les experts. Photo mag


DEUIL-LA BARRE - Le rendez-vous était pris mercredi 20 février à 8h15 avec les correspondants allemands de la classe de 4°1 pour des expériences de  chimie avec quatre professeurs. Mme Pihée, professeur de physique chimie, était l’instigatrice du projet, assistée de Mme Giraudon et de deux professeurs allemands.Chaque élève devait apporter un aliment. Les jeunes apprentis devaient pratiquer des expériences sur l’aliment de leur choix.
 
Avant de commencer, Mme Pihée a rappelé les règles de sécurité : « Les produits chimiques sont dangereux. Utilisez les gants et les lunettes de sécurité quand vous les manipulez ». Et le top départ a été donné.Tous les élèves français et leurs correspondants se sont  précipités dans chaque atelier avec leurs aliments. Leur mission : découvrir s’ils contenaient des protéines, des glucides, des lipides, du sucre ou encore de l’eau. De nombreuses expériences étaient proposées. Chaque élève avait une fiche à remplir et chaque atelier en avait une pour l’explication et la manipulation de l’expérience.

L’atelier qui a rencontré le plus de succès a été celui sur le goût avec quatre substances contenues dans quatre verres (eau sucrée, eau parfumée de citron, etc.) et des cotons tiges pour les goûter ! Cela ne donnait  pas envie d’y aller ! Le but de cet atelier était de trouver  dans quelle partie de la bouche on ressentait la substance proposée. Après avoir fini, chaque groupe  a entré ses résultats dans l’ordinateur.

Puis la pause est arrivée, et les élèves sont descendus  dans la cour. Pendant ce temps, Mme Pihée a préparé la deuxième  activité. Chaque groupe devait faire un panneau d’affichage sur un sujet traité dans la première partie : lipides, glucides, protéines, sucre ou eau. Pendant que la moitié de chaque groupe découpait des photos d’aliments dans des journaux, l’autre moitié s’occupait de la décoration afin de finaliser cette matinée. Voilà une activité qui ne nous aura pas laissés sur notre faim ! 

cha/jug

An die Arbeit !

Lecker! Photo mag

NIEDER-ESCHBACH - Kochen!?! So heißt dieses Jahr das deutsch-französische Projekt. Es geht zwei Tage lang: am ersten Tag kocht die erste Gruppe, die zweite Gruppe bereitet in der kleinen Aula alles vor. Am zweiten Tag tauschen wir!

Heute ist das zweite Mal, das wir für das Projekt kochen. Die Speisekarte besteht aus Taboulet, Quiche Lorraine und Fruchtsalat. Wir haben es vor allem einfach gemacht, wir sind nur Kinder. Die anderen Schüler sind in der kleinen Aula. Sie übersetzten die Rezepte vom Französischen ins Deutsche, deswegen brauchen wir deutschte und französische Schüler. Wir haben auch die Dekoration zu machen, die originell sein musste. Wir haben dann alle zusammen gegessen. Nach der köstlichen Mahlzeit wartete in der Küche nur noch das Geschirr auf uns!

jom/rud

La gastronomie ou le goût du risque

Apprenties pâtissières. Photo mag


PARIS - Grâce à l’OFAJ, nous avons participé durant la matinée du 23 janvier à des activités de découvertes gastronomiques. 

Nous avons préparé nous-mêmes des spécialités allemandes. Le risque de nous en dégoûter était grand… mais les gâteaux ont été tous bien réussis !

bal

Werbung

rud

La nourriture en plaquettes

La vérité sur les soleils verts. Photo Internet


Les habitants de la terre n’ont plus de nourriture. Seuls les plus aisés peuvent se nourrir de légumes, féculents et viande. La population pauvre se nourrit de « soleils », des sortes de plaquettes. Un soir, William Simonson, un politicien, est assassiné. Thorn, un détective, va enquêter et découvrir la vérité sur… les « soleils verts ».

Fleischer, le réalisateur du film Soleil vert, nous propose une œuvre brutale dans sa vision pessimiste de l’avenir. Trois scènes sont touchantes et pour certaines choquantes: la scène où Simonson se fait sauvagement assassiner, la scène où des bennes à ordures ramassent des manifestants et les jettent brutalement dans des conteneurs, enfin la scène ahurissante où Sol, l’ami de Thorn, décide d’aller au Foyer pour y mourir en paix. 

Soleil vert est un film alarmiste pour notre avenir. En effet, ce manque de nourriture deviendra réel si l’homme continue à épuiser ses ressources naturelles. Devrons-nous aussi manger des plaquettes ? Espérons que Fleischer et Soleil vert se trompent…

ang

Die Deutschen und das Essen

Riesenbretzel! Photo rah

NIEDER-ESCHBACH - Als wir in Deutschland waren, haben wir gesehen, dass unsere Austauschpartner zu viel essen .

Wenn sie essen können, dann essen sie. Ihre Mahlzeiten sind: das Frühstück, in der Pause, das Mittagessen, um 15 Uhr und am Abend. Es ist zu viel für uns. Wenn wir wie die Deutschen essen würden, wären wir sehr sehr dick. Sie essen viel, weil sie auch Sport machen, und sie müssen viel essen, weil sie Sport haben. Aber es ist gut so viel zu essen!

rah/stel

Nous avons fait notre pain!

mag

Les collégiens dans les bottes des fermiers

La ferme de la Distillerie. Photo Internet


BOUZANGREZ - Dans le Val d’Oise, il n’y a pas plus de 250 agriculteurs, contrairement à l’Oise, région beaucoup moins industrialisée où on en compte plus de 12000, soit 50 fois plus que dans le Val d’Oise. Nous avons visité la ferme Delacour dite de la Distillerie à Bouzangrez.

Les agriculteurs pratiquent la rotation des cultures chaque année pour reposer la terre (jachère). Selon Emmanuel Delacour qui nous accueille dans sa ferme, on cultive 50% de blé, 20% d’orge, 10% de betterave, 5% de maïs et aussi de l’avoine et du lin dans notre département. Le blé ne se cultive pas si facilement… et il faut travailler toute l’année pour récolter de bons grains.

Que de péripéties pour un grain de blé

On le plante en octobre, dans le sol, pour lui éviter tout conflit avec un quelconque herbivore ou oiseau. On utilise certains engrais : l’azote et le nitrate. On sème à peu près 300 grains sur 1 m2. On observe le thermomètre tout au long de l’année pour suivre le bon développement du germe qui se transforme en pousse blanche et sort de terre au printemps. Les racines s’enfoncent dans le sol pour alimenter le germe. Il faut l’arroser et lui donner de la chaleur… mais gare aux pucerons ! Par l’action du soleil, le germe s’élève et devient vert. Des épis vont apparaître, le soleil va les dorer. «Si l’épi de blé pousse droit, c’est une bonne année !» , déclare le fermier.

Le temps de la récolte

Puis le temps de la moisson arrive. On doit récolter le blé semé neuf mois auparavant. Pour le récolter, on utilise des machines. Mais jadis, on utilisait des faucilles. Il fallait se baisser pour couper le blé au plus bas… La faux avec son long manche et sa poignée permettait de couper les plants sans devoir se baisser. Une fois le blé récolté, il faut lui tirer toute sa farine. On l’écrase, on le tamise, et on retire la farine dont on fera le pain. Mais ça, c’est une autre histoire !

cha/jug

Der Tag einer deutschen Familie

Ein deutsches Frühstück. Photo lil


NIEDER-ESCHBACH - Während unseres Aufenthalts in Deutschland haben wir, Schüler und Lehrer, die Deutschelebensweise erproben können.

Die Deutschen leben oft in Häusern mit zwei Stöcken: eine Familie wohnt im ersten Stock und eine andere Familie, wie der Onkel und die Tante wohnt im zweiten Stock. Die Häuser sind oft groß. Die Deutschen stehen zwischen 6 und 7 Uhr auf. Das Frühstück ist zusammengesetzt aus Brot, Müsli, Marmelade, Butter, Käse oder Wurst je nach den Familien. Dann ist Zeit, in die Schule zu fahren. Einige fahren mit dem Bus, mit der U-Bahn oder mit dem Auto, Andere gehen zu Fuß...

Der Unterricht fängt um 7 Uhr 45 an. Die Schüler haben zwischen 6,7 oder 8 Stunden Unterricht. Während den Pausen essen sie ein kleines Sandwich, Kekse oder Obst, weil der Vormittag bis 13 Uhr oder 14 Uhr 30 dauert. Nach der Schule gehen die Schüler nach Hause, um zu essen. Am Nachmittag bleiben sie zu Hause, um ihre Hausaufgagen zu machen oder sie gehen ins Eiscafé, ins Kino, ins Bowling, ins Schwimmbad … mit ihren Freunden. Während dieser Zeit sind die Eltern bei der Arbeit. Sie kommen gegen 17 Uhr 30 oder 18 Uhr daheim.

Das Abendessen ist gegen 18 Uhr 30. Gewisse Familien essen Brot mit Wurst und Käse, andere essen ein komplettes Essen mit Gemüse und Fleisch. Die Gerichte sind oft sehr gewürzt. Später nach dem Essen sehen die Deutschen fern oder spielen Computer oder etwas anderes. Die Zeit, ins Bett zu gehen ist verschieden je nach den Familien, wie in Frankreich. Wie wir das gesehen haben, ist die Deutschlebensweise nicht so anders als die Französichlebensweise.

lil

Les goûts en physique chimie

Un courageux. Photo mag

DEUIL-LA BARRE - Le mercredi 20 février, les élèves français et leurs correspondants allemands ont fait des expériences en chimie sur les aliments et en particulier une sur le goût. 

Cette activité consistait à goûter des saveurs variées en les plaçant sur plusieurs endroit de la langue pour savoir si on sent plus le goût d’un côté que d’un autre. J’ai voulu faire cette expérience avec ma correspondante. Tout se passait bien jusqu’au moment où j’ai goûté un liquide brunâtre et amer. Ma bouche s’est remplie de salive, je ne pouvais plus avaler et j’avais la nausée. Mais heureusement le professeur l’a remarqué et m’a fait sortir pour recracher ce que j’avais dans la bouche. En rentrant en classe nous avons bien ri de l’incident et l’activité s’est terminée dans un bon fou rire général. Encore un bon souvenir du passage de nos correspondants allemands!
 
 jom

Des aliments et des nutriments

Poisson bleu. Photo Internet


DEUIL-LA BARRE - Le mercredi 20 février de 8h15 à10h10, nous avons fait des expériences sur la nourriture dans la salle de Mme Pihée. Ces expériences nous permettaient de voir si les échantillons de nourriture rapportés contenaient des sucres lents ou rapides, de l'eau, des protéines et des glucoses.

Par exemple le sulfate de cuivre permet de voir si l'échantillon contient de l'eau. Si c’est le cas, la poudre sur l'échantillon deviendra bleue. La poudre sur le poisson est devenu bleue donc il contient de l'eau. Nos observations progressives étaient notées sur une fiche. Le goût est perçu sur cinq zones différentes de la langue. Nous avons vérifié cette hypothèse en testant quatre solutions:
- solution sucrée ( eau sucrée)
- solution salée ( eau salée)
- solution acide ( jus de citron)
- solution amère ( teinture d'aloès)
Il fallait appliquer ces quatre solutions sur cinq zones différentes de la langue. Les résultats obtenus montraient clairement que chaque zone est spécialisée pour un goût différent.

Après la récréation, on a réalisé par groupe une affiche sur un des nutriments (ex: sucre lent) en découpant dans les magazines ou en dessinant des images d'aliments qui contiennent ce nutriment. On a pu remarquer qu'à chaque nutriment correspond une grande famille d'aliment. On retrouve souvent par exemple les féculents dans les sucres lents. Je pense que pour chacun d'entre nous, Français comme Allemands cette matinée a été assez amusante. Nous étions plus de 50 personnes dans la salle de Physique-Chimie. Chacun a activement participé aux activités avec son correspondant.

rud

Persönliche Meinung über unsere Schulkantine

Dessin internet

DEUIL-LA-BARRE - Können wir vom Glück reden? Ich esse jetzt seit drei Jahren in der Schulkantine. Aber dieses Jahr habe ich erfahren, wie es in den deutschen und österreichischen Schulen ist.

Die Kantine in Frankreich ist manchmal schlecht, denn das Besteck, die Teller, die Gläser und die Tablette sind nicht immer sehr sauber. Die Kantine ist außerdem relativ teuer, die Aufsicht ist zu streng und die Nahrung ist nicht jeden Tag gut. Aber wenn wir keine Kantine hätten, könnten viele Kinder nicht essen und sie müssten nach Hause gehen oder ihre eigene Nahrung mitnehmen. In Österreich haben die armen Kinder keine Kantine und sie müssen ihr eigenes Essen mitbringen. Zum Glück haben wir in Frankreich eine Kantine! Wie schön, dass es eine gibt…

bes

Récit d’une expérience déroutante

Une famille franco-allemande reconstituée. Photo eka

NIEDER-ESCHBACH- Si vous pensez que la vie d’une famille allemande est semblable à la vôtre, vous êtes loin de la vérité. Les habitudes concernant les horaires, les sorties et l’alimentation sont complètement différentes des nôtres! Voici un petit aperçu de ce que nous avons constaté dans nos familles d’accueil respectives 

Pour commencer, la journée débute généralement beaucoup plus tôt que chez nous avec un petit-déjeuner copieux, pris à l’aube (6 heures). Le repas de midi a lieu vers 14 heures et le repas du soir, qui n’a souvent rien d’un véritable dîner, est servi  en fin d’après-midi (18 heures). Le matin, aux alentours de 9 h 30, dans les écoles et dans la plupart des entreprises, les Allemands font une pause casse-croûte pour être en mesure de tenir jusqu’à 14 heures. Difficile pour nous  de comprendre comment ils peuvent manger,  dès le matin, à la fois de la confiture ou du miel et du saucisson, du jambon, voire même des œufs à la coque. Mais nos familles nous ont expliqué : « Un bon petit-déjeuner c’est important, il te donne de l’énergie pour toute la journée et t’aide à être efficace. Sinon, tu risques d’être fatigué et de ne pas pouvoir être suffisamment concentré pour suivre les cours ou faire ton travail ». D’accord, il ne faut pas partir le ventre vide au collège, mais tout de même !

Nous avons été également très surprises de constater que nos correspondants allemands renouvelaient fréquemment l’opération « pause casse-croûte » l’après-midi.  Chaque fois, sandwiches et hamburgers sont à l’honneur … Pas très équilibré tout cela !

La matinée est consacrée aux cours pour les écoliers (7h45– 14h) qui ont ensuite l’après-midi libre pour les activités sportives,  ou les sorties entre amis. Les parents commencent tôt également leur journée de travail, mais sont généralement de retour à la maison vers 18 heures. Après le repas du soir, la famille s’installe devant la télévision ou les enfants devant l’ordinateur car, très souvent, ils ont très peu de devoirs à faire pour l’école. Quelle chance ! 
Vers 22 heures, la famille monte se coucher pour pouvoir se lever très tôt le lendemain. En revanche, le week-end, horaires libres ! La famille se lève, mange et se couche quand elle veut. 

Voilà, maintenant que la vie de nos voisins n’a plus de secret pour vous, il ne vous reste qu’à aller en Allemagne, ou à y retourner !!!  Gute Reise !!!

maf/mab

Zu Tisch!

Claudia am Kochen! Photo fim

NIEDER-ESCHBACH - Mit den Deutschen Schüler haben wir ein Chemieprojekt und ein Kochprojekt gemacht.

Wir experimentieren – Das Chemieprojekt

Am Mittwoch , den 19. Februar haben wir, die französischen Schüler und die deutschen Schüler , das Chemieprojekt gemacht. Die Frage war „ Was gibt es in den Nahrungsmitteln ?“
Wir haben Experimente gemacht. Wir haben gesehen, dass es Protein in Fleisch, in Eiern, in Milch, gewisse Proteine im getrockneten Gemüse und in ein paar Getreiden gibt. Es gibt Fett in der Butter, im Öl. Es gibt Kohlenhydrate in Früchten. Wasser ist in allen Nahrungsmitteln. Zum Beispiel gibt es Wasser in den Tomaten.

Wir kochen – Das Kochprojekt

Am Donnerstag, den 13. März waren wir in der Otto-Hahn-Schule in der kleinen Aula für das Kochprojekt. Wir wurden in Gruppen aufgeteilt. Die erste Gruppe hat am Donnerstag gekocht und die zweite Gruppe hat am Freitag gekocht. Die erste Gruppe hat eingekauft. Im Supermarkt suchten alle Schüler nach einem Zutaten. Dann haben wir in der Küche der Schule das Hackfleisch angebraten und dazu Tomaten, Karotten, Sellerie, Zwiebel, Knoblauch, Oliven, Paprika und Salz gegeben. Wir haben auch einen Salat vorbereitet. Dieser Salat war mit grünem Salat, Tomaten und Oliven. Es gab auch ein Quiche Lorraine. Für die Nachspeise gab es einen Fruchtsalat mit Apfel, Banane, Orange, Birne, Traube und Zitronensaft. Dieser Tag war sehr gut und wir haben uns viel unterhalten.

fim/clac

Une longue absence

 Seuls et tristes... Photo joc

DEUIL-LA BARRE - Pendant l’absence des « euro » partis à Francfort, nous sommes restés à dix. L’avantage était de terminer les cours plus tôt, certains professeurs étant partis encadrer le voyage. Pendant les cours, les élèves les plus timides participaient, les autres étaient attentifs. 

Mais en EPS, les garçons étaient tous regroupés à gauche , et Zoloé et moi étions à droite. On souriait malgré la tristesse au fond de nous. Zoloé témoigne : «Ces dix jours ont été une catastrophe. … Le matin, je stressais de peur que ma camarade ne vienne pas et que je me retrouve toute seule.» 

Cinq élèves de 4e1 mangeaient à la cantine. Joël, Yohann et moi, nous nous se retrouvionssouvent seuls pour manger. Alors Yohann et Joël partaient squatter la table de Benoît et j’étais invitée par mes amies de 4e7. Mais cela n’était pas toujours simple. On attendait le retour des autres le jeudi. Mais Mme Massot a annoncé qu’ils ne reviendraient que le lendemain. Bonjour la déception…

Le vendredi 16, la 4e1 était à nouveau réunie. Tout le monde était content et les cours ont repris comme si cette longue absence n’avait jamais existé.


ang

Backe backe Kuchen

videoVidéo mag

PARIS - Die Schüler der Klasse 4ème1 haben einen Kinderreim gelernt und sogar vor einem kleinen Publikum gesungen. So geht das:

Backe, backe Kuchen,

der Bäcker hat gerufen.

Wer will schönen Kuchen backen,der muss haben sieben Sachen,

Zucker und Salz,

Eier und Schmalz,

Milch und Mehl,

Safran macht den Kuchen gelb.

Schieb, in den Ofen rein.

De la ferme à la boulangerie

On moud le grain à la ferme. Photo rud


COMMENY - Le vendredi 15 février, avec nos correspondants, nous avons visité une ferme et « La Maison du pain » à Commeny. Deux groupes ont été constitués. Un groupe est allé le matin à « La Maison du pain » tandis que l’autre était à la ferme. L’après-midi, nous avons fait l’inverse.

À la ferme, nous avons suivi la croissance et le cycle du blé grâce à un schéma préparé par Emmanuel, l’agriculteur. Nous avons ensuite appris à reconnaître les différents grains : orge, blé, avoine, seigle, pois, …  Nous avons même fait de la farine avec d’anciens moulins à farine. Ensuite, nous sommes montés dans des tracteurs et nous avons observé le chemin du blé à travers la moissonneuse-batteuse. Nous avons terminé notre visite en saluant les agriculteurs ainsi que leur chien Youtoo.

Nous avons rejoint les autres pour manger dans la salle communale prêtée par la mairie. Le repas s’est passé avec beaucoup de rires. Mais au moment de partir, au milieu des fous rires, il a fallu balayer. Pauvres petits Cendrillons modernes ! Les Français ont appris des jeux aux Allemands et inversement, en attendant la dame qui venait nous chercher pour visiter  « La Maison du pain ». 

Là-bas, nous avons regardé un film. L’odeur des pains que le groupe du matin avait faits et qui cuisaient nous titillait les narines. Puis nous avons pétri et façonné le pain à notre tour. Nous avons même appris que la levure utilisée est entièrement constituée de champignons d’eau.  Nous avons mis nos pâtons dans des sachets de congélation pour les cuire chez nous. Le retour s’est bien passé, nous sommes arrivés à Deuil à 17h30.

clap

Werbung

jug

La ville aux deux visages

La vieille ville. Photo Internet

FRANCFORT - Francfort est une ville assez surprenante par ses contrastes. Elle allie harmonieusement modernisme et tradition, béton et verdure. Il suffit de s’y promener pour apprécier ce curieux mélange de genres et d’époques qui, à lui seul, vaut le détour. 


La ville de Francfort a été pratiquement détruite pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Une petite partie au centre a été reconstruite comme à l'origine. La maison de Goethe, l’hôtel de ville (le Römer) ont ainsi été restaurés à l’identique.  Parallèlement de nombreux gratte-ciel ont été édifiés. Le résultat est assez surprenant, mais dans l’ensemble très réussi. 


Francfort, c’est d’abord  l’un des plus grands centres d’affaires d’Europe et l’une des villes les plus prospères du monde.  Desservie par un des plus importants aéroports au niveau européen, elle compte 100 gratte-ciel et 368 banques dont le siège de la Banque centrale européenne. Les parents de nos correspondantes nous ont expliqué que c’était la raison pour laquelle Francfort était parfois surnommée Bankfurt ou Mainhattan. 


Mais Francfort, c’est aussi une ville pleine de charme et chargée d’histoire. Elle compte de nombreux monuments, églises et musées :  l’église Saint-Paul (Paulskirche), la cathédrale (Kaiserdom), la tour Eschenheim (Eschenheimer Turm) vestige de l’ancienne fortification de la ville, le vieil opéra (Alte Oper) ou bien encore la maison de Goethe (Goethe-Haus). 


La ville moderne. Photo Internet


Le choix est vaste. Et que dire du vieux quartier très typique du Römerberg? C’est une merveille avec ses maisons à colombages aux toits pointus et aux magnifiques balcons en bois et son magnifique hôtel de ville. « En décembre, lors du marché de Noël, avec les décorations et les illuminations, elle est encore plus belle » nous ont expliqué nos amies allemandes. 


Francfort, ce sont également des squares, des jardins, des parcs et de nombreux espaces verts dont nous n’avons malheureusement pas pu profiter compte tenu des mauvaises conditions météorologiques durant notre séjour. Dans l’ensemble, nous avons trouvé que cette ville était très agréable et que les banlieues environnantes étaient restées très vertes, avec même un petit air de campagne. Espérons que la modernisation ne gâchera pas cette qualité de vie et que dans les prochaines années, Francfort comptera toujours parmi les villes les plus vertes d’Europe.    


maf/mab

Liebe hat keine Grenzen

Juste pour la photo! Photo rud


DEUIL-LA-BARRE - Auf Ruth Derilus’ Party für den Aufenthalt, hat sich Dominik, der kleine Deutscher mit den schwarzen Augen, in eine schöne Französin verliebt, sie bleibt lieber anonym.

Interview:

Journalist: Was magst du bei Dominik?

…. : Ich habe ihn cool und nett gefunden.

Journalist: Wer hat die ersten Schritten gemacht?

…. : Ich weiß es nicht . Wir hatten viel Spaß zusammen und wir haben uns genährt.

Journalist: Der Abschied in Deutschland war nicht zu hart?

…. : Gar nicht! Denn als ich in Deutschland ankam, waren wir schon nicht mehr zusammen. Ich war mit Dominik nur einen Tag. Unsere Geschichte hat leider nur einen tag gedauert. Es ist nicht so interessant.

Journalist: Es ist schade, es war reizend!

Während des Fests haben auch Hundy und Hanna Blicke ausgetauscht.

In Deutschland hat Hundy Hannah ein Plüschtier in Form eines Herzens geschenkt und er sagte: „Hannah, ich liebe dich“. Aber sie sind nicht mehr zusammen. Ihre Liebe dauerte nur einige Tage.

Marie und Nikolas

„Ich habe Nikolas und Marie vorgestellt. Sie haben ein Spiel gemacht. Sie sollten sich küssen. Nach diesem langen Küsschen sind sie zusammen geblieben:“ sagte Ruth. Nikolas sprach oft von Marie. Am letzten Tag hat Nikolas Marie einen Brief geschrieben. Sie fehlte ihm viel.

Sophie und Clint

Sophie sah Clint immer im Bus, während zehn Minuten, als sie in die Schule fuhren. Sophie fand ihn sehr schön.
„Ich habe mich mit Clint gut verstanden. Er hat mich gefragt, ob Sophie ihn liebte. Ich habe ja geantwortet und am nächsten Tag waren sie zusammen!“ erzählte Ruth.
Sophie war sehr zufrieden! Aber während dem Abschied hat Sophie viel geweint. Sie will jetzt nach Deutschland zurückfahren.

ruv/eka

Un premier pas vers l’Allemagne

Brochettes de fruits. Photo mag

PARIS - Le 23 janvier, un groupe d’élèves de la 4e1 s’est rendu à l’Office franco-allemand pour la jeunesse, à Paris. 

L’OFAJ propose, au travers de nombreuses activités, de faire découvrir aux jeunes français les habitudes et la vie de leurs voisins allemands. En effet, rien de tel qu’un atelier cuisine pour faire connaissance. Et c’est tellement plus amusant d’apprendre du vocabulaire en dégustant des spécialités culinaires !

chab

Das Genie in der Drucktechnik.

A l'atelier. Photo lil


MAINZ - 20 Französische Kinder haben Gutenbergs Werkstatt in Mainz entdeckt.

Gutenberg ist in Mainz geboren (1394-1468). Er hatte die Idee von den Druckbuchstaben und erfand also die Druckerei. Er druckte die erste Bibel (um 1450). Dank Gutenberg ist die Drucktechnik geboren.

Am Mittwoch, den 12. März 2008 haben die Franzosen Mainz und Gutenbergs Werkstatt besichtigt. Während 45 Minuten haben die Franzosen einen Mann zugehört: "Gutenberg ist in Mainz geboren, ....das ist sein Atelier...." dann haben wir mit Freude gedruckt. "Das ist super!" sagte Johanna. "Wir haben schön gespielt!" sagte Grégoire. Später sind wir ins Gutenberg-Museum gegangen. Wir haben seine Werke gesehen. Das war nicht so gut, denn niemand war da, um uns zu helfen (auf Französisch), „wir verstehen nichts" sagte Ruth. D. Diesen Tag werden wir trotzdem nie vergessen! Er bleibt für immer in unserem Gedächtnis!

can/aug

Une petite amourette

Le couple incognito. Photo rud

NIEDER-ESCHBACH- Hannah? N'est-ce pas le nom de l'amour de Hundy? Mais commençons au début : par la fête de Ruth D, le 19 février, la veille du départ des Allemands. Les Allemands et les Français s'y sont rapprochés, des amitiés sont nées et peut-être aussi l'Amour. Le couple de Hannah et Hundy est l'un de ceux qui se sont formés lors de cette fameuse fête...


Le mardi 11 mars, notre deuxième jour à Nieder-Eschbach, nous avons été répartis dans des classes pendant la matinée. Nous sommes allés au centre commercial et Hundy a décidé de se jeter à l'eau. Il a acheté un gros coussin rouge en forme de coeur où est écrit: « I Love You ». La liaison a ainsi commencé. Le premier baiser a été échangé à l'écart des regards indiscrets...


Six jours sont passés et la routine s'est installée dans le couple. Hundy en avait assez: « Il faut que je profite de l'Allemagne!! ». Le couple s'est séparé mais peut-être était-ce une bonne idée pour les adieux qui auraient été si douloureux !!


rud/jom 



Le coeur. Photo rud

Werbung

rah

Une école mais presque un village

Le groupe franco-allemand. Photo joc

NIEDER-ESCHBACH- La Otto-Hahn-Schule nous a accueillis le mardi 11 mars 2008. Le premier sentiment que nous avons ressenti est celui d’être très petit dans un ensemble immense.

Selon Carmen « cette école est gigantesque»,  j’ai pensé que je m’y perdrais tous les jours et Sophie a renchéri en disant qu’elle aussi ne serait pas rassurée d’étudier dans cette école.Le premier jour nous avons cherché la cantine. Nous avons trouvé une petite cafétéria où à chaque pause les élèves viennent acheter à grignoter. Nous avons d’ailleurs fait de même. Avec Frau Hertz,  nous avons visité le bâtiment F, celui la cafétéria ). Ce jour-là, les élèves passaient leur Abitur, c’est-à-dire le Bac. Il y avait beaucoup d’affiches avec des encouragements accrochées sur les murs. Nous avons vu les deux énormes gymnases et la kleine Aula, qui est une salle notamment prévue pour les petits spectacles et où tous les matins nous nous réunissions. 

La Otto-Hahn-Schule est en rénovation : un bâtiment de remplacement a été installé pour que les élèves puissent avoir cours pendant les travaux. Nous avons visité le rez-de-chaussée du bâtiment en construction et Frau Hertz nous a fait entrer dans la große Aula, une grande salle de réunion et nous a dit que  les travaux avait coûté 12 millions d’euros. En voyant la taille et la splendeur de la salle, nous n’avons pas été étonnés. Ce bâtiment doit être fini juste avant nos vacances de Pâques. Avant de partir nous avons fait une dernière photo de groupe devant l’école en espérant avoir l’occasion d’y revenir un jour. 

sop/clap

Die Schule in Österreich

Photo internet

DEUIL-LA-BARRE - In Österreich ist die Schule nicht so wie in Frankreich. Sie ist auch anders als die deutsche Schule. Während der zehn Tage haben wir die Schule in Österreich studiert.

In Österreich auch ist eine „Fünf“ eine schlechte Note und eine „Eins“ ist eine gute Note. Wenn die österreichischen Kinder drei Jahre alt sind, beginnen sie die Schule. Sie gehen in die Kindergärten, wie „die Maternelle“ in Frankreich. Wenn sie sechs Jahre alt sind, gehen sie in die Volksschule. Wenn sie zehn Jahre alt sind, gehen sie in die Hauptschule oder in die Unterstufe AHS. Die Unterstufe AHS ist schwieriger als die Hauptschule. In der Hauptschule beginnen die Schüler um 7 Uhr 30 und sie sind um 15 Uhr fertig.

In den österreichischen Schulen gibt es keine Kantine. Die Schüler bringen Brötchen mit oder essen zu Hause. Sie haben auch Schulmilch oder Schulkakao. In Österreich gibt es mehrere Brötchen: die Wurstsemmel und das Jausenbrot.

zol

Jean-Roger l’abandonné

JR Premier et sa marraine. Photo can

Jean-Roger, un petit pas comme les autres, était un enfant illégitime. Jeanne-Marie du Poulailler de La Blanquette et Jean-Cocotier de la Ferme, ses parents présumés, se sont séparés et ont abandonné Jean-Roger dès sa naissance . 

Son adoption s’est déroulée dans le plus grand secret. Aucun de ses proches n’était au courant. C’était une surprise, une adoption au feeling. Toutes contentes, ses mères adoptives Carmen et Claire ont trottiné jusqu'à la cuisine pour le présenter à sa future marraine Johana. Mais le drame couvait entre les fourneaux…

clap/sop/can

Mots croisés - Kreuzworträtsel


1) La tour de Francfort.
Ein Turm in Frankfurt.
2) Inventeur de l’imprimerie.
Er hat den Buchdruck erfunden.
3) Mairie de Francfort.
Das Frankfurter Rathaus.
4) Le fleuve de Paris.
Der Fluss in Paris.
5) Le fleuve à Francfort.
Der Fluss in Frankfurt.
6) La tour la plus célèbre de Paris.
Der berühmste Turm in Paris.
7) Musée royal Français.
Ein Königliches französisches Museum.
8) Grande église de Paris et de Mayence.
Eine groβe Kirche in Paris und in Mainz.
9) Nom du collège de Deuil-La Barre.
Der Name der Schule in Deuil-La-Barre.
10) Grand château français.
Das gröβte Schloss in Frankreich.
11) Célèbre poète allemand dont la maison est à Francfort.
Berühmter Dichter, sein Haus ist in Frankfurt.
12) Nom de la ferme écologique allemande.
Der Name des ökologischen Bauernhofs.
13) »Der Bauernhof »en Français.
Bedeutet “Bauernhof“ auf Französisch.
14) Peintre dont on a vu les vitraux dans la cathédrale de Mayence.
Maler. Wir haben seine Kirchenfenster in Mainz gesehen.
15) Nom du collège allemand.
Der Name der Schule in Nieder-Eschbach.

jug / cha

Les animaux, ils en raffolent !

La belle Zuckschen sur son meilleur ami le canapé. Photo eka


NIEDER ESCHBACH -  Dans ma famille d'accueil habitent de nombreux êtres vivants. Nille est la petite dernière. C'est une chatte noire âgée de quelques mois. Elle est câline mais elle est souvent effrayée par la grosse chienne Shera ! Celle-ci est un magnifique  berger allemand avec un pelage brun clair à reflets noirs. C'est une chienne tendre. 

De temps en temps, Nille et Shera se taquinent tandis que Zuckschen se repose sur le canapé. Ce chat à gros poils gris a été traumatisé : il s'est fait renverser par une voiture et a un oeil de verre. Mais câlin et paresseux, il est resté auprès de ses maîtres.




Shera en pleine méditation sur son trône. Photo eka

Dans la chambre de Philipp, une tortue terrestre est seule dans une toute petite cage. Elle mange de la salade et  tourne en rond toute la journée. Je trouve triste qu'elle ne soit pas en liberté sur le sable de Floride. Jessica, elle, héberge dans sa chambre un animal plus commun : un hamster qu'elle taquine souvent.

Ah, j'allais oublier ! le plus féroce de toute la maison : un énorme python! Il mange une souris vivante une fois par mois. Heureusement, je n'ai pas assisté à ce festin. Le python habite juste à côté de la chambre où je dormais. Je peux vous dire que le soir, je n'étais pas vraiment tranquille !

eka







Les chats de la vitrine. Photo clap